Vos sources de financement pour les travaux de rénovation

Réaliser des travaux de rénovation est toujours nécessaire. Avec le temps, la pluie, le gel, le soleil finiront par avoir raison de vos façades, toitures ou encore vos fenêtres. L’intérieur peut également demander certaines rénovations, l’isolation, le système de chauffage, ou le plancher qui vieillit. Il existe plusieurs crédits bancaires auxquels vous pouvez souscrire pour financer ces travaux de rénovation. Mais sachez également que l’État et les collectivités locales proposent des subventions et des incitations fiscales qui peuvent vous aider à réduire considérablement votre budget.

Les offres de crédit disponibles pour les rénovations

En premier lieu, vous avez le crédit-travaux qui a été expressément conçu pour financer ces genres de travaux de rénovation. Il s’agit d’un crédit affecté avec une utilisation précise, rénovation de toiture, ravalement de façade, rénovation du sol. Il n’y a pas de limitation, mise à part sans doute le plafond des fonds pouvant vous être alloué. Les crédits-travaux sont limités à 75000€ avec une durée n’excédant pas 10 ans.

Une autre formule pouvant vous intéresser est le prêt personnel. Il s’agit d’un prêt non affecté, ce qui signifie que vous avez toute liberté dans l’usage des fonds. Le plafond est également fixé à 75000€ mais contrairement au crédit-travaux, celui-ci est moins contraignant. Vous n’avez pas à justifier de l’utilisation de l’argent. Revers de la médaille, si le prêt personnel est plus rapide, il est aussi plus cher.

Enfin, si vous faites une acquisition et que vous savez déjà que des travaux de rénovation s’imposent, vous pouvez inclure les devis travaux dans votre crédit immobilier. L’avantage est qu’un prêt immobilier est moins couteux, avec des taux nettement inférieurs aux précédents.

Les subventions et incitations fiscales pour les rénovations

Pour les foyers à revenus modérés, l’État a prévu un dispositif de subvention géré par l’Agence nationale de l’Habitation ou ANAH pour les travaux de rénovation. Ces subventions sont loin d’être négligeables puisque selon votre cas, elles peuvent atteindre 25000€. Dans la même lignée, l’éco-prêt à taux zéro qui peut atteindre 30000€ s’adresse aux foyers les plus modestes. Enfin, sachez que pour toute rénovation impliquant une amélioration de la performance énergétique, isolation, installation de chauffage économique, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt conséquent jusqu’à 30%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *